Laure

dyptique






1984 / 16 mm / coul / sonore / 45 min

autoproduction


Un écrivain inconnu écrit sous le pseudonyme de Laure au début du siècle. Lectures. Géographie. Les lieux d’une écriture. Les forces qui la créent, la parcourent et la perdent. Les deux bandes-images seront contiguës sur un même écran. Leur déroulement continu et simultané. Deux miroirs. Les voix et leurs silences s’y réfléchissent. S’y évanouissent.


voix : Vivian Ostrovsky , Catherine Reinhorn,

caméra : Martine Rousset,

son : Patrick Genet.


Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player