les heures


  1990 / 16 mm / coul / sonore / 5 min 30

  autoproduction



 

D’une part :

Un cadre — et puis des fenêtres dans le cadre — Épelées — de l’une à l’autre — Images désignées — clôturées, dedans/dehors.

Chaque instant rompu — répété. Toujours passé. L’un après l’autre.

Cruauté de la limite ouverte sur ellemême - et aussitôt quelque objet intempestif vient se heurter — boucher la vue — oblitérer le cadre.

D’autre part :

La note poursuit un instant éternel. C’est son jeu, file le cadre, trace l’embrasure, etc. (…) elle passe.

Aussitôt dedans elle joue à rien.

Aussitôt dehors elle trouve.


caméra :Martine Rousset

son : Patrick Genet

Montage : Patrick Genet , Martine Rousset

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player